Accueil

Les éditions la Morue verte sont vouées à la diffusion d’oeuvres d’artistes madelinots et d’ouvrages portant sur les îles de la Madeleine dans tous les formats et dans tous les styles.

La Morue verte, maison d’édition des Îles-de-la-Madeleine, est heureuse d’annoncer le lancement d’Hakapik, un livre d’art sur la chasse aux phoques du photographe Yoanis Menge. Le livre sera disponible à un prix spécial de lancement de 50 $. Un court-métrage de 12 minutes, réalisé par Yoanis Menge et monté par Nicolas Longpré, sera  également projeté.

Le livre

HAKAPIK [akapik] n. m. – Du norvégien hakepigg, gourdin à crochet (hake, crochet; pigg, pointe). Instrument utilisé pour la chasse aux phoques.

Hakapik est le fruit de quatre années de travail du photographe madelinot Yoanis Menge. Au fil des 84 images qui composent ce récit photographique, on y découvre un regard à la fois sensible et frappant sur un sujet qui ne l’est pas moins.

Photoreporter aguerri, Menge offre un portrait de l’activité humaine qu’est la chasse, s’intéressant à la réalité des communautés de chasseurs aux Îles-de-la-madeleine, à Terre-Neuve et au Nunavut. Sans tabous, il en montre des aspects méconnus – des scènes de chasse à l’usine de transformation, en passant par la vie à bord du bateau – avec toujours le même souci de vérité et d’émotion.

HAKAPIK [akapik] n. m. – Du norvégien hakepigg, gourdin à crochet (hake, crochet; pigg, pointe). Instrument utilisé pour la chasse aux phoques.

Hakapik est le fruit de quatre années de travail du photographe madelinot Yoanis Menge. Au fil des 84 images qui composent ce récit photographique, on y découvre un regard à la fois sensible et frappant sur un sujet qui ne l’est pas moins. Photoreporter aguerri, Menge offre un portrait de l’activité humaine qu’est la chasse, s’intéressant à la réalité des communautés de chasseurs aux Îles-de-la-Madeleine, à Terre-Neuve et au Nunavut. Sans tabous, il en montre des aspects méconnus – des scènes de chasse à l’usine de transformation, en passant par la vie à bord du bateau – avec toujours le même souci de vérité et d’émotion.
En complément de ce livre d’images-chocs d’un noir et blanc extrêmement riche et d’une facture des plus soignées, l’amateur d’art y trouvera un texte introductif du photographe Michel Campeau et une entrevue avec Yoanis Menge de l’historien de l’art spécialisé en photographie Serge Allaire.

Hakapik accompagne l’exposition du même nom chez Occurence, espace d’art et d’essai contemporains, du 17 mars au 23 avril 2016.

La pratique artistique de Yoanis Menge est ancrée dans une approche documentaire. Ses séries d’images abordent différents aspects du paysage géographique et social des lieux qu’il visite ou qu’il habite. Elles traitent de problématiques locales qui touchent des communautés spécifiques comme dans Le déclin de la pêche à la morue (Terre-Neuve / Canada), Transgenres (Paris / France), Mali pays-visages (Mali), Populations déplacées (Nord-Kivu / République démocratique du Congo) et Gesgapegiag (Gaspésie / Canada). L’artiste vit et travaille aux Îles-de-la-Madeleine.

 

Les éditions la Morue verte, l’auteure Caroline Grégoire et l’illustrateur Rogé annoncent le lancement du recueil Le bruit des cailloux en présence de Kim Thúy qui signe un poème inédit. L’événement aura lieu le lundi 9 novembre, dès 17 h, au Petit café Byblos (1499, Laurier Est Montréal).

À la fois livre d’art et de poésie, Le bruit des cailloux s’inspire des Îles-de-la- Madeleine pour créer un recueil d’images et de mots qui résonnent avec l’archipel, sa fragilité, sa beauté, ses gens et sa mémoire. Au fil des vingt planches à la fois riches et délicates, on suit le développement de l’oeuvre en ricochets de l’artiste et de l’auteure.

Le bruit des cailloux porte également la marque de l’auteure Kim Thúy, rencontrée en cours de projet et immédiatement séduite par l’aventure. Elle signe un poème inédit en plus de contribuer à la relecture du recueil.

Les éditions la Morue verte, l’auteure Caroline Grégoire et l’illustrateur Rogé annoncent le lancement du recueil Le bruit des cailloux. L’événement aura lieu le vendredi 16 octobre, dès 17 h, à la Galerie la Méduse (638, route 199, Havre-aux- Maisons). 

À la fois livre d’art et de poésie, Le bruit des cailloux s’inspire des Îles-de-la- Madeleine pour créer un recueil d’images et de mots qui résonnent avec l’archipel, sa fragilité, sa beauté, ses gens et sa mémoire. Au fil des vingt planches à la fois riches et délicates, on suit le développement de l’oeuvre en ricochets de l’artiste et de l’auteure. 

Le bruit des cailloux porte également la marque de l’auteure Kim Thúy, rencontrée en cours de projet et immédiatement séduite par l’aventure. Elle signe un poème inédit en plus de contribuer à la relecture du recueil. 

Rogé a débuté sa carrière en tant que directeur artistique au sein d’agences publicitaires. Il a fait ensuite un virage vers l’illustration, la peinture et l’écriture. Depuis, il a publié vingt albums jeunesse, dont deux qu’il a également écrit : La vraie histoire de Léo Pointu et Le roi de la patate

Traduites en une dizaine de langues, les oeuvres de cet artiste ont été couronnées par plusieurs prestigieuses récompenses, notamment le prix littéraire du gouverneur général du Canada (2006), le Prix Saint-Exupéry (Paris, 2011), le prix Applied Art (Canada, 2011), le Prix des libraires du Québec (2011) et le New York Times (2014). 

 
 

lamorueverte.ca, site des éditions la Morue verte
585 chemin Gros-Cap, L’Étang-du-Nord (Québec) G4T 3M1
Téléphone : (418) 937-8839
Courriel : info@lamorueverte.ca